CRIPPLE BASTARDS Variante Alla Morte
CD Jewel case

3/5 1 rating

TRACK LISTING

1. Faccia da Contenitore
2. Variante Alla Morte
3. Pedinati
4. Allergie da Contatto
5. Insofferenza
6. Lo Sfregio é le Sue Ombre
7. Inverno Nel Ghetto
8. Spirito di Ritorsione
9. Luomo Dietro al Vetro Opaco
10. Sorriso Decubitale
11. Stimolo Chimico
12. Cedimento Strutturale

Voir la suite [...]

13. Sangue Chiama
14. Implacabile Verso il Suo Buio
15. Stupro é Addio
16. Confessionale in B&N
17. Marchio Catastale
18. Gli Anni Che Non Ritornano
19. Karma del Riscatto
20. Regredito a Che Punto
21. Falsificato Ideale
22. Sottoposti al Taglio
23. Conquista Dellisolamento
24. Auto-Azzeramento

LA CHRONIQUE DES PRO'S

14/20
Courtesy of ROCK 'N BALLS

Apparemment, le mot « bourrinisme » est également connu de nos amis Ritals... Car voici un disque qui ne fait pas de quartiers ! Si Cripple Bastards est un inconnu au bataillon en ces contrées (je dois admettre moi-même navoir jamais entendu parler deux), le combo existe pourtant depuis 20 ans et, malgré une discographie très restreinte (une trentaine (!!!) de splits mais seulement 3 albums studio), il Lire la suite [...] remporte un succès honorable dans son pays. En effet, selon son actuel label FETO Records (mené par Shane Embury â??Napalm Death- et Mick Kenney â??Anaal Nathrakh-), le groupe aurait vendu plus de 13.000 copies de son précédent opus Desperately Insensitive (2003), ce qui est un beau résultat pour une musique aussi extrême.

Je vous avoue tout de suite que me voici (et cest rare) face à une formation dont je ne connais pas du tout le back-catalogue. Comme une majorité dentre vous se trouvent sûrement dans la même situation que moi, je vous propose de nous concentrer uniquement sur ce Variante alla Morte, sans nous risquer dans des comparaisons hasardeuses... Alors, que nous propose Cripple Bastards ? Un grindcore bien senti, à la production très honnête et à la musique suffisamment variée pour ne pas nous ennuyer. La plupart des titres déboulent bien sûr à du deux-cent à lheure et certains, extrêmement courts (24 morceaux au compteur), sinscrivent dans la tradition classique du grindcore sans aucun compromis (« Faccia Da Contenitore », « Confessionale In Bianco E Nero »), mais le groupe tente également de varier un peu son propos par quelques mid-tempi bien placés (« Stupro E Addio », « Karma Del Riscatto). On recense également quelques touches dhardcore dans le chant par ailleurs bien sauvage (« Sangue Chiama », « Sottoposti Al Taglio ») mais, même si le groupe est apparemment né afin de « préserver lidentité du HC italien » (selon sa bio), il faut bien admettre que le grindcore dinfluence ango-saxonne règne ici en maître (on pense bien sûr à Napalm Death), ne laissant pas beaucoup de place à quoi que ce soit d'autre. Enfin, pour ceux que le chant en italien irrite particulièrement, rassurez-vous : pas une syllabe nest intelligible, et cest très bien comme ça !

Bon, on nira évidemment pas jusquà dire que Cripple Bastards réinvente ici un genre, mais à leur décharge : y a-t-il beaucoup de groupes qui y parviennent ? En attendant, les amateurs de bon grind qui décoiffe et qui ne fait pas dans le détail seront comblés, et on ne peut que féliciter le combo italien de garder la foi après 20 ans de bons et loyaux services ! De quoi déboucher les tuyauteries auditives !

Mastema

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire sur le site.