CALIBAN Ghost Empire CD

3.0/5 (1 vote)

TRACK LISTING

1. King
2. Chaos - Creation
3. Wolves And Rats
4 . Nebel
5. I Am Ghost
6. Devil’s Night
7. Your Song
8. Cries And Whispers
9. Good Man
10. I Am Rebellion
11. Who We Are
12. My Vertigo

DESCRIPTION

CALIBAN’s last studio album “I Am Nemesis” (2012) charted at #21 of the German album charts marking the band’s highest chart entry so far. It confirmed the successful diversification of the band’s trademark modern metal sound which continues on “Ghost Empire”: a captivating musical milestone in the band’s career. The biggest novelty this time around is Andy Dörner’s vocals. Instead of just screaming he is also Lire la suite [...] singing on “Ghost Empire”, sometimes together with his companion Denis Schmidt, sometimes on his own and other times with one of the several guest vocalists on the album such as Chirstoph Koterzina on “Good Man”. For the stunning “nebeL”, which marks their first song sung entirely in German, they got support from their longtime friend BastiBasti / Callejon (– who did the art for their second last album “Say Hello To Tragedy”). As another prominent guest you can hear Trivium’s Matt Heafy on “Falling Downwards” (only available on the Ltd. Edition CD+DVD, Ltd. Deluxe Box Set CD+DVD and digital album) and the stunning cover is the icing on the cake for this new sonic chapter in CALIBAN’s history.

MUSIQUE VIDEO CALIBAN Devil's Night

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire sur le site.

LA CHRONIQUE DES PRO'S

12/20
Courtesy of ROCK 'N BALLS

Caliban est pour moi un groupe qui représente la contradiction dans toute sa splendeur, car si leurs albums m'ont toujours semblé de très bonne qualité dans le style metalcore qu'ils représentent dans leur pays l'Allemagne, leurs prestations en live m'ont toujours laissé un goût amer en bouche, avec un son beaucoup trop dégueulasse et des Lire la suite [...] voix mélodiques vraiment pourries. En 2012, le groupe nous avait offert I Am Nemesis, son huitième album studio, qui il faut bien le dire claquait vraiment bien, avec un son proche de la perfection et des morceaux bien foutus, clairement faits pour le live. Pourtant, Caliban reste pour moi le groupe qui avait pondu The Opposite From Within en 2004, un album référence qui en avait fait baver plus d'un et qui n'a selon moi jamais été égalé par ses pères. Cette année, les Allemands nous reviennent avec Ghost Empire, leur nouvelle création que je me suis empressé d'écouter avec attention.

C'est « King » qui entre en premier dans la danse, et nous fait découvrir un son propre, lourd et intense, mais clairement moins incisif que celui de l'album précédent. Caliban n'a toute fois rien perdu de son savoir-faire quand il s'agit de composer de bons gros morceaux de metalcore, et ça se sent. Le refrain mélodique est bien catchy, en espérant que cette fois il le sera aussi en live... « Chaos - Creation » prend rapidement la relève, dans un registre plus lourd et groovy, mais ne fera pas vraiment mouche, avec des riffs trop évidents et une atmosphère vue et revue dans ce style de musique. Sur « Wolves and Rats », on retrouva le bon Caliban d' I am Nemesis, avec des guitares plus tranchantes et à la fois plus harmonieuses. Andreas Dörner reste dans son registre de voix arrachées bien comme il faut, et les backings hardcore qui le soutiennent font sensation. Même constat sur « nebeL », avec toutefois quelques lyrics en Allemand, histoire de changer un peu, pourquoi pas... On appréciera ensuite quelques bons passages très puissants sur « I Am Ghost », un morceau qui se démarquera dans cette tracklist, avec des ambiances plus travaillées et un chant varié. « Devil's Night » sera par contre beaucoup moins intéressant dans son genre. Caliban tente l'écriture d'un titre qui se voudrait épique, mais se plante lamentablement, pour sombrer dans le réchauffé, comme ensuite sur « Your Song », qui joue la même carte, pour notre plus grand déception. On aimera plutôt s'attarder sur « Cries and Whispers », beaucoup plus proche du Caliban de 2012 qui nous avait bien mieux plu, avec ses riffs extrêmes et sa batterie chargée à la chevrotine. On regrettera à ce stade de l'écoute de pas avoir eu plus de bonnes choses à se mettre sous la dent, et ce n'est pas l'introduction de « Good Man » et sa voix miélleuse qui nous rassasierons, ni ce qui leur succéderont... « I Am Rebellion » ne nous proposera que du pseudo-metalcore tiède, probablement décongelé des vieilles sessions d'écriture du groupe, « Who We Are » tentera quelque peu de réhausser le niveau, sans y parvenir totalement, avant que « My Vertigo » ne close l'album sur une note un peu plus convaincante, sans pour autant révolutionner le style.

Ghost Empire se révèle être un album décevant, surtout pour un groupe de la trempe de Caliban, quand on sait l'expérience dont les Allemands jouissent, avec une dizaine d'albums studio à leur actif, et près de quinze ans d'activité sur la scène internationale. On retrouve à la fois des titres musicalement très proches de l'album précédent et d'autres titres beaucoup trop fades qui n'apportent absolument rien à la discographie du groupe, et qui auraient même tendance à décrédibiliser celui-ci. Très honnêtement, Caliban aurait du prendre le temps de mettre toutes ses trippes dans cet album, au lieu de laisser à peine deux ans entre ces deux sorties qui s'opposent sur bien des points.

Sponge